Le Maroc est touché par un phénomène majeur de sécheresse, intensifié par son retard économique, qui tend à encourager une surexploitation des ressources naturelles. La sécheresse prolongée a entraîné une importante diminution des ressources hydriques, ainsi que l’apparition d’un phénomène d’envasement et la propagation de la maladie du « Bayoud » dans les régions voisines.

En partenariat avec une ONG nationale, ALCESDAM, Coca-Cola Maroc a lancé un projet de reboisement pour lutter contre la sécheresse et préserver les oasis situées dans les zones rurales les plus arides, à savoir la province de Tata.

Sur une période de trois ans, ce projet de reboisement vise à améliorer les conditions de vie des agriculteurs pauvres, à augmenter leurs revenus issus des cultures dans les oasis et à lutter contre la désertification et la progression du désert.

Dans le cadre de ce programme, Coca-Cola Maroc a signé un mémorandum d’entente avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime. Coca-Cola s’engage à investir 10 millions de dirhams pour lutter contre la désertification et aider les agriculteurs locaux à cultiver leurs terres.