Face au constat inquiétant du faible taux de scolarisation, en particulier, dans les milieux ruraux, et souhaitant faciliter l’intégration scolaire de l’enfant et contribuer d’une manière significative à prévenir l’échec et l’abandon scolaire précoce souvent dûs à un manque de moyens.

Coca-Cola Maroc renouvelle son partenariat, mis en place depuis 2009, avec SOS Villages d’Enfants, à travers un don de 100.000 DHS offert à l’association, poursuivant ainsi son programme de soutien à l’éducation des plus défavorisés et de lutte contre la déscolarisation.

Ainsi, 285 enfants pris en charge par SOS Villages d’Enfants Maroc dans les villages d’Imzouren et d’Agadir pourront obtenir les fournitures dont ils ont besoin, poursuivre leurs études avec des moyens adéquats et commencer l’année dans de bonnes conditions.

En leur offrant du matériel scolaire à chaque rentrée, Coca-Cola et SOS Villages d’Enfants contribuent à la réalisation des rêves des enfants qui ont pu intégrer de grandes écoles.

Cette opération a pour objectif de soutenir l’éducation des enfants, en accompagnant l’association SOS Villages d’Enfants dans son programme d’aide à la scolarisation des jeunes défavorisés au Maroc, en leur donnant les moyens pour réussir et surtout de réaliser leurs rêves.

Interview SOS Villages D’Enfants Maroc:

1-    Parlez-nous un peu de SOS Villages d’Enfants. Quelle est la particularité de SOS Villages d’Enfants Maroc?


SOS Villages d’Enfants est une association marocaine, reconnue d’utilité publique et placée sous la Présidence de SAR La Princesse Lalla Hasnaa.
SOS Villages d’Enfants Maroc est membre de la Fédération internationale des Villages d’Enfants SOS présente dans 134 pays.

SOS Villages d’Enfants prend en charge des enfants venus des orphelinats en recréant pour eux une famille, un foyer permanent et un environnement protecteur qui favorisent leur épanouissement.

Les mots ''villages d'enfants'' viennent du concept original créé en 1949 par le Fondateur de l'Association, Hermann Gmeiner, un médecin autrichien. Il souhaitait donner à des enfants orphelins la chaleur d'un foyer. Pour eux, il a construit une, puis plusieurs maisons, regroupées en un village.

Dans les Villages d’Enfants SOS, nous offrons une prise en charge totale et à long terme aux enfants ayant perdu tout soutien familial. Les enfants vivent alors au sein des Villages d’Enfants SOS avec une mère SOS et des frères et sœurs et sont accompagnés jusqu’à l’autonomie effective.

Le travail de SOS Villages d’Enfants se fait aussi en amont, avec des programmes visant à renforcer les familles fragiles et prévenir l’abandon des enfants. Nos Programmes de Renforcement de la Famille ont pour objectif d’accompagner les familles en très grande précarité afin que l'enfant puisse rester avec sa mère, devenue autonome financièrement, et grandir dans un cadre protecteur.

2-    Quelles sont vos impressions et appréciations sur le partenariat Coca-Cola/SOS Villages d’enfants depuis sa mise en place en 2009?

Coca-Cola nous accompagne depuis 2009 pour lutter contre l’abandon scolaire à travers son programme de soutien à l’éducation dont l’objectif est de rendre l’école accessible à tous les enfants et de garantir l’égalité des chances en matière de scolarisation.
Ce partenariat se matérialise par la distribution de centaines de vélos aux enfants défavorisés afin de leur permettre d’aller à l’école et par des dons annuels permettant d’offrir aux enfants pris en charge par SOS Villages d’Enfants des cartables avec fournitures et manuels scolaires.

Nous sommes heureux et fiers de compter sur le soutien renouvelé de
Coca-Cola et son engagement dans la durée à nos côtés pour nous aider à accomplir notre mission et à accompagner les enfants dont nous avons la charge vers l’autonomie.

Ce partenariat nous permet ensemble de faire une véritable différence dans la vie des enfants que nous touchons car un cartable avec les manuels scolaires et parfois un vélo dans les zones rurales sont les éléments indispensables pour la réussite scolaire des enfants, et par conséquent pour leur avenir.

3-    Quels sont les programmes de SOSVE au Maroc ?
L’Association SOS Villages d’Enfants au Maroc agit sur deux axes :

1-    Les Villages d’Enfants SOS:

Les enfants privés de famille sont totalement pris en charge dans les Villages d’Enfants SOS.
SOS Villages d’Enfants a pour mission de donner une famille et un foyer permanents à des enfants privés de soutien familial et de les accompagner jusqu'à leur autonomie (c’est-à-dire jusqu’à ce qu’ils aient une formation et un emploi).
Au sein des maisons familiales des Villages d’Enfants SOS, les mères SOS ont la charge et la responsabilité de l’accueil et de l’éducation de 8 enfants. Elles sont soutenues dans cette tâche par une équipe pluridisciplinaire.

2-    Les Programmes de Renforcement de la Famille :
Les enfants de familles monoparentales vulnérables sont pris en charge avec leurs mères dans les Programmes de Renforcement de la Famille.
Dans ces programmes, nous agissons à 3 niveaux :
1.    Réponse aux besoins essentiels des enfants (alimentation, santé, scolarité)
2.    Formation et insertion professionnelle des mères (soutien juridique, formation en couture, tissage, verrerie, boulangerie, cuisine, AGR)
3.    Renforcement des capacités de la communauté

Structures actuelles :
•    5 Villages d’Enfants SOS à Dar Bouazza, El Jadida, Ait Ourir, Agadir et Imzouren
•    1 lieu de vie à Dar Bouazza pour les enfants et jeunes à besoins spécifiques
•    6 Programmes de Renforcement de la Famille : Casablanca (Sidi Moumen, Sidi Bernoussi, Chouhada et Rahma), Imouzzer Kandar, Imzouren

4-    Comment se fait la prise en charge des enfants des Villages ?

Les enfants nous sont confiés par les orphelinats et sont placés sous notre tutelle par le juge de la famille, nous les prenons en charge et les accompagnons jusqu’à leur complète autonomie.

Au-delà de la prise en charge matérielle dans les 5 Villages d'Enfants SOS et les foyers de jeunes, c'est avant tout l'implication d'une équipe éducative forte et engagée autour des enfants qui garantit la réussite de notre mission. Ainsi, chaque enfant est suivi individuellement jusqu'à sa majorité par plusieurs adultes référents, formés en permanence à la pédagogie et à la protection des droits des enfants pour l'accompagner au mieux dans son développement.
Les jeunes ayant grandi sous la tutelle de l’Association sont accompagnés tout au long de leur scolarité puis dans leur formation professionnelle jusqu’à l’obtention de leur premier emploi, afin de garantir leur autonomie.

5-    Quelles sont les difficultés que rencontre SOSVE au Maroc ?

Nous comptons aujourd’hui 1 700 enfants et jeunes dont l’association a la charge quotidiennement.
Notre mission est de répondre à leurs besoins fondamentaux et de leur offrir les clés d’un avenir meilleur, via notamment une instruction et une formation professionnelle. Aussi, notre combat se fait au quotidien afin de pouvoir rassembler les fonds nécessaires pour assurer leur prise en charge dans de bonnes conditions et leur permettre de vivre dans un environnement familial protecteur et aimant.

Malheureusement, les fonds que nous collectons au Maroc ne nous permettent actuellement pas de répondre à tous nos besoins pour prendre en charge convenablement ces enfants. Par conséquent, nous ne pouvons pas non plus faire face à la demande des orphelinats pour offrir la chaleur d’un foyer à autant d’enfants que nous le souhaiterions. Trop d’enfants sont encore privés de famille et attendent de pouvoir grandir dans de bonnes conditions

6-    Que voudriez-vous dire à vos sponsors et/ou aux citoyens Marocains ?

C'est grâce à la générosité de nombreux donateurs que nous agissons au Maroc depuis plus de 28 ans et sans eux, nous ne pourrions pas continuer. Il existe d'ailleurs de nombreuses façons de nous aider à accomplir notre mission, et chaque contribution est importante car elle nous aide à faire la différence dans la vie d'un enfant.
Pour un particulier, parrainer un enfant est notamment la façon la plus directe et la plus simple de lui apporter son aide à partir de 100 dirhams par mois.

Aujourd’hui nous pouvons compter sur le soutien et la générosité de près de 1000 parrains et marraines qui renforcent notre grande chaîne de solidarité. Mais ce nombre ne nous permet pas de répondre à nos besoins et nous espérons à l’avenir pouvoir compter sur beaucoup plus d’âmes généreuses.

Nous avons également la chance de compter sur le soutien de plusieurs entreprises qui nous aident à accomplir notre mission.
Nos partenariats avec les entreprises peuvent prendre différentes formes et être créés « sur mesure » : financement d’un projet précis, parrainage, produits - partage, aide à l’insertion professionnelle à travers des stages ou des emplois, dons en nature et équipements… Nous veillons à mettre en place des partenariats mutuellement profitables dans le cadre d’une collaboration gagnant-gagnant.
La diversité de nos projets nous permet de proposer aux entreprises de participer à des actions sur mesure qui leur ressemblent et s'inscrivent pleinement dans leur stratégie RSE.
Nous sommes très attentifs aux attentes de l’entreprise et souhaitons que la collaboration avec SOS Villages d’Enfants offre un retour à l’entreprise en termes de marketing,  de communication ou de ressources humaines (en faisant vivre les valeurs de l’entreprise aux yeux de ses collaborateurs).

7-    Quels changements prévoyez-vous pour SOSVE Maroc dans les années à venir?

Dans le contexte économique actuel, où le principal financeur de SOS Villages d’Enfants qui est l’Europe souffre et voit le montant de ses collectes s’amenuiser, les associations nationales comme la nôtre, installées dans des pays émergeants, doivent mener une profonde réflexion pour continuer à faire vivre le modèle de prise en charge familiale tel qu’il existe depuis 66 ans dans le monde et 28 ans au Maroc.

Avoir comme fondement de la mission « la famille », permettre à des enfants sans soutien familial de retrouver un foyer stable et chaleureux, pouvoir y puiser la force de grandir pour à son tour apporter sa contribution dans le développement de sa société, demande un investissement important. La qualité a un prix, et l’on sait lorsqu’on investit dans l’humain qu’il faut un temps très long pour atteindre l’objectif (la moyenne d’une prise en charge au sein de SOS Villages d’Enfants est de 18 ans).
Pour que ce modèle perdure, et permette de continuer à aider le plus grand nombre d’enfants sans soutien familial, SOS Villages d’Enfants doit se recentrer et faire appel à toutes les bonnes volontés nationales pour collecter au niveau national les pertes subies par les associations de soutien d’Europe. C’est uniquement en réussissant à rassembler plus de donateurs autour de notre cause que nous pourrons continuer notre mission et offrir à ces citoyens de demain une chance d’être à nouveau insérés dans une société qui les a, un temps, laissés sur le bord du chemin.