• Une opération ayant pour objectif de préserver l’océan en collectant les déchets des plages mais également de sensibiliser les estivants à la problématique des déchets et aux écogestes à adopter pour préserver l’environnement

• Une opération en phase avec l’initiative mondiale de The Coca-Cola Company intitulée « Un Monde Sans Déchets » - « World Without Waste »

Casablanca, le 13 septembre 2018 – Chaque année, des millions de tonnes de déchets pénètrent les océans, menaçant la vie marine et les écosystèmes naturels. Face à cette problématique mondiale et au danger qu’elle représente pour l’environnement, The Coca-Cola Company a annoncé en 2018 son engagement pour une initiative mondiale intitulée « Un Monde Sans Déchets » - « World Without Waste ». L’objectif annoncé est de collecter et recycler l'équivalent de chaque bouteille ou canette vendue à l'échelle mondiale à l’horizon 2030.

Le Système Coca-Cola, constitué des filiales de l’entreprise et de leurs partenaires embouteilleurs dans les 200 pays où Coca-Cola est présente, s’attaque à cette problématique globale à travers plusieurs programmes prometteurs.

Coca-Cola Maroc et son embouteilleur SBGS (Société des Boissons Gazeuses du Souss) ont été précurseurs en mettant en place il y a plusieurs années déjà l’opération « Coca-Cola j’aime ma plage », qui en est aujourd’hui à sa 8ème édition. Avec l’objectif de nettoyer les plages et de sensibiliser le public sur le respect de l’environnement, l’opération « Coca-Cola j’aime ma plage » se déroule cette année sur plus d’une demi-douzaine de plages, principalement au sud du Royaume mais également au centre à travers l’embouteilleur NABC (North Africa Bottling Company) de début juillet à fin août.

Dans la zone sud, Coca-Cola Maroc et son embouteilleur SBGS se sont entourés de leur partenaire de longue date : la Fondation Surfrider Maroc. SBGS a pu compter sur la collaboration de la société MagVal Recyclage, en charge du ramassage et du recyclage de déchets. Après que les sacs-poubelles soient collectés sur les plages, ils sont acheminés vers leur dépôt pour le triage. Toutes les matières recyclables sont récupérées notamment le plastique, le carton et l’aluminium. Le reste, en majorité matières organiques, est acheminé vers la décharge publique. 5 plages de la région d’Agadir visées pour cette 8ème édition : Aghroud I, Aghroud II, Imi Ouaddar, Km 25, Madraba.

Dans la zone centre, l’embouteilleur NABC a collaboré avec l’association Atlantic Mehdia et Nahda Zenata et a été soutenu par les sociétés de collecte de déchets Ozone et Casa Technique. Environ 10% des déchets ont pu être recyclés par la Société Marocaine de Récupération et de Recyclage (SMRR) et exportés à l’étranger pour la production de boîtes d’emballages alimentaires.

L’opération a concerné les plages de Mehdia (Kénitra) et Zenata (Grand Casablanca).
Pour motiver les estivants, la grande nouveauté de cette année a été d’offrir une bouteille de Coca-Cola en contrepartie de trois bouteilles PET vides. Cette opération a connu un franc succès auprès des jeunes qui se sont volontiers joint à cette initiative conviviale qui leur a permis de joindre l’utile à l’agréable.

L’opération « Coca-Cola J’aime ma plage » a par ailleurs cette année encore enregistré des chiffres impressionnants : Plus de 200 poubelles installées, 10 000 sacs-poubelles remplis et plus de 50 000 personnes sensibilisées... Plus de 110 tonnes de déchets collectées depuis le début de l’opération sur les plages du sud et un premier bilan de 15 tonnes de déchets collectés dans la zone centre.

« A travers cette opération, le Système Coca-Cola au Maroc souhaite apporter son soutien aux communes littorales afin d’offrir aux estivants et à la population locale des plages propres et accueillantes mais surtout contribuer à la préservation des plages et des océans en collectant les déchets. Par ailleurs, l’initiative vise à informer et sensibiliser les estivants sur la problématique des déchets à travers des supports pédagogiques et des activités ludiques » souligne Loubna Sabir, Directrice des Affaires Publiques, de la Communication et du Développement Durable de Coca-Cola Maroc.

En effet, « Coca-Cola j’aime ma plage » ambitionne une véritable prise de conscience des citoyens, les encourageant à adopter des écogestes qui, à long terme, serviront durablement l’environnement, notamment celui des plages.
Recrutés et formés par les partenaires sur le terrain, ce sont près de quatre-vingts jeunes qui animent l’opération. Ils procèdent à des tournées quotidiennes afin de déployer des poubelles et de nettoyer les plages des déchets qui seront triés par la suite et revalorisés autant que possible. Ils sont également les « messagers écologiques » des plages ciblées et ont pour rôle d’être pourvoyeurs d’une véritable éducation environnementale à destination des estivants à travers une approche didactique axée sur les conséquences environnementales des déchets abandonnés sur la plage.

Loubna Sabir a également rappelé que cette opération s’inscrivait dans le cadre d’un engagement mondial de l’entreprise intitulé « Un Monde Sans Déchets » : « On estime que chaque minute 80 à 120 tonnes de déchets finissent en mer. C’est un fléau galopant dans le monde mais également au Maroc. Pour y faire face, l’entreprise et ses embouteilleurs à travers le monde se sont donnés pour objectif ambitieux d'aider à collecter et recycler l'équivalent de chaque bouteille ou canette vendue d'ici 2030. C’est l’engagement « Un Monde Sans Déchets » pris cette année par The Coca-Cola Company. L’opération Coca-Cola J’aime ma plage, initiée il y a plusieurs années déjà s’inscrit en droite ligne de cet engagement ».

Enfin, sur la période 2012-2018, l’initiative du Système Coca-Cola au Maroc a totalisé plus de 400 jours de nettoyage et de sensibilisation, mobilisant près de 200 jeunes responsables de plage. Plus de 1 200 poubelles ont été déployées et près de 68 000 sacs de déchets collectés totalisant plus de 560 tonnes. Au cours de ces éditions, plus de 285 000 personnes ont été sensibilisées grâce aux efforts conjoints du Système Coca-Cola au Maroc et de ses partenaires.

A propos de The Coca-Cola Company dans le monde et du Système Coca-Cola au Maroc

The Coca-Cola Company est la plus grande entreprise mondiale de boissons, rafraîchissant les consommateurs avec plus de 500 marques de boissons gazeuses et plates et près de 3 900 choix de boissons. Avec Coca-Cola comme fer de lance, une des marques les plus valorisées et les plus connues au monde, le portefeuille de notre entreprise comprend 21 marques au chiffre d'affaires atteignant le milliard de dollars, dont 19 sont disponibles à teneur réduite en sucre ou sans sucre. En plus des boissons gazeuses, de l’eau, des jus et des boissons lactées, The Coca-Cola Company est également présente dans les segments des thés et des cafés prêts à consommer. Avec ses embouteilleurs partenaires, The Coca-Cola Company est parmi les 10 premiers employeurs privés dans le monde, avec plus de 700 000 collaborateurs dans le Système Coca-Cola.

Au Maroc, The Coca-Cola Export Corporation – Morocco Branch et ses trois embouteilleurs NABC, ABC et SBGS qui forment le Système Coca-Cola au Maroc, produisent 100% de leurs boissons dans leurs 7 usines au Maroc. Ils emploient directement 3 800 collaborateurs et indirectement 23 400 personnes. Pour chaque emploi créé chez Coca-Cola Maroc, 6 emplois supplémentaires sont ainsi créés à travers la chaine de valeur sur le territoire national, contribuant au développement de l’économie nationale. A travers ses marques emblématiques internationales comme Coca-Cola, Sprite ou encore Fanta, mais aussi ses marques locales telles que Hawaii, Pom’s et Tops, The Coca-Cola Company au Maroc est le leader national des boissons gazeuses et dessert plus de 150 000 clients à travers le Royaume. L’entreprise est également présente sur le segment de l’eau avec Ciel et Bonaqua, les jus avec Cappy, ou encore l’eau améliorée avec Aquarius.

Déterminée à promouvoir la construction de communautés durables, The Coca-Cola Company au Maroc mène une politique de responsabilité sociale de l’entreprise (RSE) volontariste, articulée autour de trois axes prioritaires, à savoir la préservation des ressources en eau, l’autonomisation des jeunes et l’autonomisation des femmes.